Napoléon

di Frédéric Lemaire

Ce film est un gag du facétieux Ridley Scott, c’est à mon sens assez évident, et fait avec subtilité sous cet angle-là. C’est une farce, un piège à gogo. La désinvolture des deux protagonistes en visite aux Invalides, filmée par Konbini, est sans équivoque sur l’intention du film. Scott se moque de tout et de tout le monde, à commencer par les experts. Les acteurs, leurs personnages, les dialogues, les plans, la bande son, les scènes de bataille, la première scène, la dernière, Robespierre, Wellington, le sacre, les scènes d’amour ou de sexe, etc., rien n’est à prendre au sérieux. Joachim P. est de mèche, c’est une autre évidence. Seconde hypothèse, c’est une daube absolue, à placer au niveau du Vercingétorix joué par Christophe Lambert, qui semble même, rétrospectivement, de meilleure facture. Le bénéfice de ce film est qu’il réhabilite indirectement le Napoléon joué par Christian Clavier, ce qui consolide ma première hypothèse d’un joke monumental orchestré par les deux compères ; il en effet impossible de faire pire, sauf intentionnellement.

Potrebbero interessarti anche...

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *